Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
28 décembre 2012 5 28 /12 /décembre /2012 18:17

20258994.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

En pleine tourmente hivernale, Ursus, un forain haut en couleurs, recueille dans sa roulotte deux orphelins perdus dans la tempête : Gwynplaine, un jeune garçon marqué au visage par une cicatrice qui lui donne en permanence une sorte de rire, et Déa, une fillette aveugle.
Quelques années plus tard, ils sillonnent ensemble les routes et donnent un spectacle dont Gwynplaine, devenu adulte, est la vedette. Partout on veut voir ‘L’Homme qui rit’, il fait rire et émeut les foules. Ce succès ouvre au jeune homme les portes de la célébrité et de la richesse et l'éloigne des deux seuls êtres qui l’aient toujours aimé pour ce qu’il est : Déa et Ursus.

BILAN: Un film singulier, une histoire de Victor Hugo traitée à la manière de Tim Burton, le résultat est médiocre mais l'idée était bonne, un peu d'ambition ne fais jamais de mal.

Repost 0
27 décembre 2012 4 27 /12 /décembre /2012 22:10

20248934.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

Clyde et Stephanie Brenek ne voient pas de raison de s’inquiéter lorsque leur fille cadette Em devient étrangement obsédée par un petit coffre en bois acheté lors d’un vide grenier. Mais rapidement, son comportement devient de plus en plus agressif et le couple suspecte la présence d’une force malveillante autour d’eux. Ils découvrent alors que la boîte fut créée afin de contenir un Dibbuk, un esprit qui habite et dévore finalement son hôte humain.

BILAN: Un film d'exorcisme à l'ancienne, c'est vu et revu, joli casting malgré tout...

Repost 0
26 décembre 2012 3 26 /12 /décembre /2012 23:30

20349906.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

Quand Hélène Marchal et Joachim Fox se rencontrent, ils ont chacun des vies bien différentes. Hélène dirige la prestigieuse école de danse de l’Opéra Garnier, Joachim, lui, est employé d’un miroitier de province.
Mais une force étrange les unit. Au point que, sans qu’ils puissent comprendre ni comment, ni pourquoi, ils ne peuvent plus se séparer.

BILAN: Un non-film, de grands thèmes effleurés totalement noyés dans des scénettes sans queue ni tête, le monde Donzelli si efficace dans "La Guerre est déclarée" n'arrive pas jusqu'aux spectateurs selon moi, un délire tourné vers elle-même qui m'a tenu à distance.

Repost 0
26 décembre 2012 3 26 /12 /décembre /2012 20:19

20301744.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

Un homme armé fait retentir six coups de feu. Cinq personnes sont tuées. Toutes les preuves accusent l’homme qui a été arrêté. Lors de son interrogatoire, le suspect ne prononce qu’une phrase : « Trouvez Jack Reacher. » 
Commence alors une haletante course pour découvrir la vérité, qui va conduire Jack Reacher à affronter un ennemi inattendu mais redoutable, qui garde un lourd secret.

BILAN: Un film très efficace, pas du tout prétentieux, juste un bon divertissement avec un humour pourri assumé qui le rend irrésistible, du grand Tom Cruise et sûrement le début d'une franchise à succès.

Repost 0
20 décembre 2012 4 20 /12 /décembre /2012 18:36

20268136.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

Un matin à l’aube dans une cité de Bobigny, près d’un vieux tripot clandestin, est retrouvé le corps sans vie de Eponine Chaligny, femme du très influent Jean-Éric Chaligny, premier patron de France, au centre d’un climat social extrême qui secoue la France depuis quelques semaines. Ce matin-là deux mondes radicalement opposés vont alors se croiser : Ousmane Diakité, policier de la section financière de Bobigny et François Monge, capitaine de la fameuse police criminelle de Paris. Leur enquête va les emmener d’un côté à Paris et son syndicat patronal, de l’autre en banlieue de Bobigny et ses affaires clandestines. Tour à tour, de l’autre côté du périph.

BILAN: Une bonne grosse bouse, ni assez drôle pour être une comédie, ni assez sérieux pour être un policier digne de ce nom, un loupé intégral.

Repost 0
20 décembre 2012 4 20 /12 /décembre /2012 18:34

20298702.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

Après une enfance passée à Pondichéry en Inde, Pi Patel, 17 ans, embarque avec sa famille pour le Canada où l’attend une nouvelle vie. Mais son destin est bouleversé par le naufrage spectaculaire du cargo en pleine mer. Il se retrouve seul survivant à bord d'un canot de sauvetage. Seul, ou presque... Richard Parker, splendide et féroce tigre du Bengale est aussi du voyage. L’instinct de survie des deux naufragés leur fera vivre une odyssée hors du commun au cours de laquelle Pi devra développer son ingéniosité et faire preuve d’un courage insoupçonné pour survivre à cette aventure incroyable.

BILAN: Une oeuvre esthétiquement sublime sur la foi, belle histoire...

Repost 0
15 décembre 2012 6 15 /12 /décembre /2012 17:43

20118226.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-20120524_112151.jpg

Dans le monde conventionnel des ours, il est mal vu de se lier d’amitié avec une souris. Et pourtant, Ernest, gros ours marginal, clown et musicien, va accueillir chez lui la petite Célestine, une orpheline qui a fui le monde souterrain des rongeurs. Ces deux solitaires vont se soutenir et se réconforter, et bousculer ainsi l’ordre établi.

BILAN: Un très beau dessin-animé à l'ancienne, la douceur de récit et le grain de l'image donne à ce film d'animation le charme d'un conte pour enfant raconté par nos mamies au coin du feu. Belle morale en plus.

Repost 0
13 décembre 2012 4 13 /12 /décembre /2012 17:36

20273834.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

Dans UN VOYAGE INATTENDU, Bilbon Sacquet cherche à reprendre le Royaume perdu des Nains d'Erebor, conquis par le redoutable dragon Smaug. Alors qu'il croise par hasard la route du magicien Gandalf le Gris, Bilbon rejoint une bande de 13 nains dont le chef n'est autre que le légendaire guerrier Thorin Écu-de-Chêne. Leur périple les conduit au cœur du Pays Sauvage, où ils devront affronter des Gobelins, des Orques, des Ouargues meurtriers, des Araignées géantes, des Métamorphes et des Sorciers…
Bien qu'ils se destinent à mettre le cap sur l'Est et les terres désertiques du Mont Solitaire, ils doivent d'abord échapper aux tunnels des Gobelins, où Bilbon rencontre la créature qui changera à jamais le cours de sa vie : Gollum.
C'est là qu'avec Gollum, sur les rives d'un lac souterrain, le modeste Bilbon Sacquet non seulement se surprend à faire preuve d'un courage et d'une intelligence inattendus, mais parvient à mettre la main sur le "précieux" anneau de Gollum qui recèle des pouvoirs cachés… Ce simple anneau d'or est lié au sort de la Terre du Milieu, sans que Bilbon s'en doute encore…

BILAN: Ce "prequel" du Seigneur des Anneaux plaira aux fans, perso j'ai jamais été conquis par la trilogie, c'est long et ça marche beaucoup, chapeau malgré tout pour les paysages et les effets spéciaux.

Repost 0
13 décembre 2012 4 13 /12 /décembre /2012 17:33

20282842.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

Maxime est un chef d’entreprise qui fait des heures supplémentaires pour sauver sa compagnie d’ambulances au risque de sacrifier sa femme et ses enfants. Apprenant que sa mère est en garde à vue, il va la sortir de prison… et se le fait aussitôt reprocher. Olga, sa mère, est en effet une femme de caractère. Il apprend qu’elle s’est à nouveau disputée avec son père et décide de la ramener chez elle. C’est l’occasion pour Maxime de passer un week-end loin de ses responsabilités. Chez ses parents, deux sexagénaires qui, depuis quarante ans, s’aiment autant qu’ils s’engueulent. Cette parenthèse joyeuse dans une vie agitée est l’occasion pour le fils de se rappeler d’où il vient. La vie a beau être éphémère et injuste elle peut aussi être envisagée comme une suite de petits bonheurs. 
D’autant plus qu’ils ont un invité…

BILAN: Un bon petit film typiquement français dans le bon sens du terme, une comédie engagée politiquement, tendre et intelligente taillée sur mesure pour une Josiane Balasko quasiment dans son propre rôle.

Repost 0
7 décembre 2012 5 07 /12 /décembre /2012 23:03

20271941.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

Dans une salle d’arcade, Ralph la casse est le héros mal aimé d’un jeu des années 80. Son rôle est simple : il casse tout ! Pourtant il ne rêve que d’une chose, être aimé de tous…
Vanellope Van Schweetz quant à elle, évolue dans un jeu de course, fabriqué uniquement de sucreries. Son gros défaut : être une erreur de programme, ce qui lui vaut d’être interdite de course et rejetée de tous…
Ces deux personnages n’auraient jamais dû se croiser… et pourtant, Ralph va bousculer les règles et voyager à travers les différents mondes de la salle d’arcade pour atteindre son but : prouver à tous qu’il peut devenir un héros… Ensemble, arriveront-ils à atteindre leurs rêves ?

BILAN: Je suis fan, ok c'est vu et revu, mais je suis heureux que les jeunes générations puissent voir ce genre de "classique" du dessin animé, plein de bons sentiments et d'héroïsme avec des références à l'ancienne et une vraie nostalgie qui transpire du film.

Repost 0

Présentation

Recherche

Liens