Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 janvier 2013 6 26 /01 /janvier /2013 15:41

20368070.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

Un jour, la femme de ménage chinoise d’Adeline disparaît précipitamment en lui laissant sur les bras son fils de six ans. Que va t-elle faire de cet enfant qui ne parle pas un mot de français et dont elle ne connaît même pas le prénom ? Avec l’aide de Delphine, sa sœur, elle décide de retrouver par tous les moyens la maman de «Cookie», surnom donné au garçonnet. Tout en multipliant les démarches, elle commence à lui redonner le sourire et à s’attacher à lui...

BILAN: J'ai vécu une des mes pires expériences au cinéma, j'étais heureux en entrant dans la salle et malheureux en sortant, ce film est tout ce que je déteste, tout d'abord je trouve abjecte de cautionner ce "racisme franchouillard anti-chinois", c'est condescendant au possible, le degré zéro du rapport humain, Alice Taglioni dans le rôle d'une femme qui a perdu son mari dans un accident de voiture je trouve ça d'un manque de sensibilité tellement gigantesque par rapport à sa vie privée que ça me donne envie de vomir, craché sur les institutions françaises (aide sociale, police) tout le long du film c'est pathétique, encourager un tabagisme basique presque ludique sans intérêt pour l'histoire c'est criminel, je parle même pas du "héros" du film aussi expressif qu'une porte de prison, non mais franchement une expérience très désagréable, un moment pénible...

Repost 0
24 janvier 2013 4 24 /01 /janvier /2013 21:17

20365978.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

Le récit de la traque d'Oussama Ben Laden par une unité des forces spéciales américaines...

BILAN: Tout est dit dans le pitch, c'est certes instructif et dérangeant parfois, mais définitivement le cinéma de Bigelow n'est vraiment pas pour moi, je respecte ce film comme "Démineurs" mais j'aime pas.

Repost 0
23 janvier 2013 3 23 /01 /janvier /2013 20:49

MAX

20376316.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

Max a 6 ans. Elle vit avec son père Toni, un petit voyou au grand cœur. Pour Noël, Max décide de lui offrir Rose, une fille de joie rencontrée dans la rue et qu’elle a prise en affection. Malgré la situation compliquée, Toni va avoir du mal à refuser le « cadeau » de sa fille et devoir cohabiter avec Rose.

BILAN: Grosse déception, le casting est excellent avec des acteurs géniaux dans tous les rôles mais le film en lui même est trop léger, trop prévisible, aucune originalité.

Repost 0
20 janvier 2013 7 20 /01 /janvier /2013 13:55

20258956.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

Dans les eaux tropicales de la Grande Barrière de corail, un poisson-clown du nom de Marin mène une existence paisible avec son fils unique, Nemo. Redoutant l'océan et ses risques imprévisibles, il fait de son mieux pour protéger son fils. Comme tous les petits poissons de son âge, celui-ci rêve pourtant d'explorer les mystérieux récifs.
Lorsque Nemo disparaît, Marin devient malgré lui le héros d'une quête unique et palpitante. Le pauvre papa ignore que son rejeton à écailles a été emmené jusque dans l'aquarium d'un dentiste. Marin ne s'engagera pas seul dans l'aventure : la jolie Dory, un poisson-chirurgien bleu à la mémoire défaillante et au grand coeur, va se révéler d'une aide précieuse. Les deux poissons vont affronter d'innombrables dangers, mais l'optimisme de Dory va pousser Marin à surmonter toutes ses peurs.

BILAN: Aucun intérêt, la 3D n'apporte rien au contraire ça dénature les couleurs, achetez le blu-ray et regardez le en famille pour apprécier pleinement la qualité de ce superbe dessin-animé.

Repost 0
18 janvier 2013 5 18 /01 /janvier /2013 18:02

20357209.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

Au sommet de sa carrière d’acteur, Serge Tanneur a quitté une fois pour toutes le monde du spectacle. Trop de colère, trop de lassitude. La fatigue d’un métier où tout le monde trahit tout le monde. Désormais, Serge vit en ermite dans une maison délabrée sur l’Île de Ré… Trois ans plus tard, Gauthier Valence, un acteur de télévision adulé des foules, abonné aux rôles de héros au grand cœur, débarque sur l’île. Il vient retrouver Serge pour lui proposer de jouer «Le Misanthrope» de Molière. Serge n’est-il pas devenu une pure incarnation du personnage d’Alceste ? Serge refuse tout net et confirme qu’il ne reviendra jamais sur scène. Pourtant, quelque chose en lui ne demande qu’à céder. Il propose à Gauthier de répéter la grande scène 1 de l’Acte 1, entre Philinte et Alceste. Au bout de cinq jours de répétition, il saura s’il a envie de le faire ou non. Les répétitions commencent : les deux acteurs se mesurent et se défient tour à tour, partagés entre le plaisir de jouer ensemble et l’envie brutale d’en découdre. La bienveillance de Gauthier est souvent mise à l’épreuve par le ressentiment de Serge. Autour d’eux, il y a le microcosme de l’Île de Ré, figée dans la morte saison : un agent immobilier, la patronne de l’hôtel local, une italienne divorcée venue vendre une maison. Et l’on peut se prendre à croire que Serge va réellement remonter sur les planches…

BILAN: Je sors mon joker pour ce film, en tant que fan absolu de Luchini je ne peux pas être objectif, dès que je vois ce mec apparaître j'adore, donc son face à face avec Lambert Wilson à coups de vers du Misanthrope ne pouvait que me séduire, après si on est pas fan du personnage je suis pas convaincu que l'on puisse apprécier objectivement ce film...

Repost 0
18 janvier 2013 5 18 /01 /janvier /2013 17:58

20366454.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

Dans le sud des États-Unis, deux ans avant la guerre de Sécession, le Dr King Schultz, un chasseur de primes allemand, fait l’acquisition de Django, un esclave qui peut l’aider à traquer les frères Brittle, les meurtriers qu’il recherche. Schultz promet à Django de lui rendre sa liberté lorsqu’il aura capturé les Brittle – morts ou vifs.
Alors que les deux hommes pistent les dangereux criminels, Django n’oublie pas que son seul but est de retrouver Broomhilda, sa femme, dont il fut séparé à cause du commerce des esclaves…
Lorsque Django et Schultz arrivent dans l’immense plantation du puissant Calvin Candie, ils éveillent les soupçons de Stephen, un esclave qui sert Candie et a toute sa confiance. Le moindre de leurs mouvements est désormais épié par une dangereuse organisation de plus en plus proche… Si Django et Schultz veulent espérer s’enfuir avec Broomhilda, ils vont devoir choisir entre l’indépendance et la solidarité, entre le sacrifice et la survie…

BILAN: Un très bon western à l'ancienne, le classicisme de ce genre de film croisé avec la violence de Tarantino et un sujet sulfureux et "casse-gueule" comme l'esclavage, donne un truc vraiment agréable, une sorte de "Kill Bill" avec du sens.

Repost 0
16 janvier 2013 3 16 /01 /janvier /2013 22:38

20395900.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

Paulette vit seule dans une cité HLM de la banlieue parisienne. Avec sa maigre retraite, elle n’arrive plus à joindre les deux bouts. Lorsqu’un soir elle assiste à un curieux trafic en bas de son immeuble, Paulette y voit le signe du destin. Elle décide de se lancer dans la vente de cannabis. Après tout, pourquoi pas elle ? Paulette était pâtissière autrefois. Son don pour le commerce et ses talents de cuisinière sont autant d’atouts pour trouver des solutions originales dans l’exercice de sa nouvelle activité. Mais on ne s’improvise pas dealer !

BILAN: Un petit plaisir coupable, certes c'est loin d'être la comédie du siècle et les personnages sont carricaturaux, mais Bernadette Laffont est tellement convaincante dans le rôle de cette méchante vieille politiquement incorrecte et raciste que c'est jouissif de la voir "tirer à vue" sur tout le monde.

Repost 0
10 janvier 2013 4 10 /01 /janvier /2013 19:10

20321355.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

Jean-Marc, quadra carriériste et pressé ne cherchant qu’à satisfaire ses intérêts personnels, va croiser malgré lui la route de Marie. Tout oppose cet homme d’affaire et cette jeune femme éprise de liberté et de justice. Ces deux là n’auraient jamais dû se rencontrer et pourtant la vie en a voulu autrement.

BILAN: Coupable, certes le film est prévisible et peu ambitieux, mais je me suis fait avoir, le couple d'acteurs est tellement complémentaire, avec un Vincent Pérez plus vrai que nature dans la peau du quadra beau gosse et capitaliste et une sublime Vahina Giocante dans la peau de beauté sauvage et pure, les musiques tellement agréables, les décors bucoliques...

Repost 0
3 janvier 2013 4 03 /01 /janvier /2013 18:16

20323482.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

Dans les rues qu'on croyait tranquilles, un tueur en série en quête de scalps se remet en chasse. Frank est le timide propriétaire d'une boutique de mannequins. Sa vie prend un nouveau tournant quand Anna, une jeune artiste, vient lui demander de l'aide pour sa nouvelle exposition. Alors que leurs liens se font plus forts, Frank commence à développer une véritable obsession pour la jeune fille. Au point de donner libre cours à une pulsion trop longtemps réfrénée - celle qui le pousse à traquer pour tuer.

BILAN: Berk berk, l'itinéraire d'un grand malade mental scalpeur de femmes, ce film gore filmé à l'épaule nous met dans la peau de psychopathe et c'est pas beau à voir, pas pour les âmes sensibles.

Repost 0
2 janvier 2013 3 02 /01 /janvier /2013 20:55

20328083.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

Thomas a laissé partir Marie, à force de ne pas s'engager.
Un an plus tard, toujours inconsolable, il se retrouve avec un bébé sur les bras.
Il va se servir de cet enfant pour reconquérir la femme de sa vie...

BILAN: Un film aussi épais que son synopsis, c'était vraiment léger voir inexistant mais les acteurs et le bébé avaient un côté charmant qui rend le film loin d'être désagréable au final.

Repost 0

Présentation

Recherche

Liens