Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
28 mars 2013 4 28 /03 /mars /2013 21:09

20467504.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

Des personnages hauts en couleurs pensent vivre leurs dernières heures à bord d’un avion à destination de Mexico. 
Une panne technique (une sorte de négligence justifiée, même si cela semble contradictoire ; mais, après tout, les actes humains le sont) met en danger la vie des personnes qui voyagent sur le vol 2549 de la compagnie Península. Les pilotes s'efforcent de trouver une solution avec le personnel de la tour de contrôle. Le chef de la cabine et les stewards sont des personnages atypiques et baroques, qui, face au danger, tentent d'oublier leur propre désarroi et se donnent corps et âme pour que le voyage soit le plus agréable possible aux passagers, en attendant que la solution au problème soit trouvée. La vie dans les nuages est aussi compliquée que sur terre, pour les mêmes raisons, qui se résument à deux mots : "sexe" et "mort". 
Les passagers de la Classe Affaire sont : un couple de jeunes mariés, issus d'une cité, lessivés par la fête du mariage ; un financier escroc, dénué de scrupules, affligé après avoir été abandonné par sa fille ; un don juan invétéré qui a mauvaise conscience et qui essaie de dire au revoir à l'une de ses maîtresses ; une voyante provinciale ; une reine de la presse du cœur et un Mexicain qui détient un grand secret. Chacun d'eux a un projet de travail ou de fuite à Mexico. Ils ont tous un secret, pas seulement le Mexicain. 
La vulnérabilité face au danger provoque une catharsis générale, aussi bien chez les passagers qu'au sein de l'équipage. Cette catharsis devient le meilleur moyen d’échapper à l’idée de la mort. Sur fond de comédie débridée et morale, tous ces personnages passent le temps en faisant des aveux sensationnels qui les aident à oublier l’angoisse du moment.

BILAN: Un délire alcoolisé, gay et sexuel, une sorte de fiesta loufoque fantasmé par Almodovar...

Repost 0
27 mars 2013 3 27 /03 /mars /2013 18:53

20458499.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

Après avoir été trahie et décimée par une organisation terroriste, l’équipe des GI Joe réalise que le gouvernement a été infiltré et que notre monde est au bord de la destruction. Sans alliés, sans renforts et sans personne à qui se fier, Roadblock et ses GI doivent identifier l’ennemi pour tenter de sauver notre civilisation. Ils font alors appel à celui qui a donné son nom à leur corps d’élite : Joe Colton.

BILAN: Un petit film mais un excellent divertissement, tout le monde en a pour son argent, les filles auront du beau gosse, les mecs auront de la bombe atomique, les enfants auront de la 3D et l'ambiance dessin animé, les vieux auront du Bruce Willis et les accrocs au bodybuilding auront droit aux muscles de The Rock.

Repost 0
22 mars 2013 5 22 /03 /mars /2013 22:27

20452784.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

Mike Banning, ancien garde du corps du président des États-Unis, s’occupe désormais des basses besognes des services secrets. Lorsqu’un commando nord-coréen lance une attaque sur la Maison Blanche, prenant en otage le président américain et son fils, il se retrouve seul à pouvoir leur venir en aide. Deux ans après avoir été tenu responsable de la mort accidentelle de la Première Dame, il va pouvoir faire preuve de sa loyauté et de sa bravoure.

BILAN: Ca a le titre d'un film de seconde zone, ça a le pitch d'un film de seconde zone, ça a le rythme d'un film de seconde zone, mais finalement c'est pas trop désagréable à regarder, une sorte de mix entre "Bodyguard" , "Rambo" et "Die Hard" sans aucune originalité.

Repost 0
21 mars 2013 4 21 /03 /mars /2013 23:33

20477287.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

Un mystérieux virus a détruit toute civilisation. Les rescapés vivent dans des bunkers fortifiés, redoutant leurs anciens semblables devenus des monstres dévoreurs de chair. 
R, un mort-vivant romantique, sauve contre toute attente Julie, une adorable survivante, et la protège de la voracité de ses compagnons. Au fil des jours, la jeune femme réveille chez lui des sentiments oubliés depuis longtemps… Elle-même découvre chez ce zombie différent autre chose qu’un regard vide et des gestes de momie…
Perturbée par ses sentiments, Julie retourne dans sa cité fortifiée où son père a levé une armée. R, de plus en plus humain, est désormais convaincu que sa relation avec Julie pourrait sauver l’espèce entière… Pourtant, en cherchant à revoir Julie, il va déclencher l’ultime guerre entre les vivants et les morts. Les chances de survie de ce couple unique sont de plus en plus fragiles…
Warm Bodies Renaissance porte un regard aussi réjouissant qu’étonnant sur l’amour, la fin du monde et les zombies… De quoi nous rappeler ce que c’est d’être humain !

BILAN: Un bon divertissement, certes ça dégouline de bons sentiments et de romantisme à la "Twilight" mais l'ambiance "Zombieland" déjantée sauve largement ce produit calibré pour les ados.

Repost 0
20 mars 2013 3 20 /03 /mars /2013 23:48

20437278.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

XVIIIe siècle. Suzanne, 16 ans, est contrainte par sa famille à rentrer dans les ordres, alors qu’elle aspire à vivre dans « le monde ». Au couvent, elle est confrontée à l’arbitraire de la hiérarchie ecclésiastique : mères supérieures tour à tour bienveillantes, cruelles ou un peu trop aimantes… La passion et la force qui l’animent lui permettent de résister à la barbarie du couvent, poursuivant son unique but : lutter par tous les moyens pour retrouver sa liberté.

BILAN: Un pamphlet terrible contre l'Eglise à cette époque, franchement c'était glauque à la limite du soutenable, ça fait vraiment réfléchir sur les côtés sombres des religions et dans les excès qui en découlent parfois.

Repost 0
20 mars 2013 3 20 /03 /mars /2013 23:42

20503469.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

Cascadeur à moto, Luke est réputé pour son spectaculaire numéro du «globe de la mort». Quand son spectacle itinérant revient à Schenectady, dans l’État de New York, il découvre que Romina, avec qui il avait eu une aventure, vient de donner naissance à son fils… Pour subvenir aux besoins de ceux qui sont désormais sa famille, Luke quitte le spectacle et commet une série de braquages. Chaque fois, ses talents de pilote hors pair lui permettent de s’échapper. Mais Luke va bientôt croiser la route d’un policier ambitieux, Avery Cross, décidé à s’élever rapidement dans sa hiérarchie gangrenée par la corruption. Quinze ans plus tard, le fils de Luke et celui d’Avery se retrouvent face à face, hantés par un passé mystérieux dont ils sont loin de tout savoir…

BILAN: Un film singulier et complexe, une sorte de patchwork réussi entre le Ryan Gosling de "Drive", l'ambiance "glauque" de "La nuit nous appartient" et la mélancolie ambiante de "Blue Valentine", l'histoire articulés autour de personnages aussi pathétiques les uns que les autres dans des actes disctincts est un vrai exercice de cinéma, mais le côté "collage-déja vu" me laisse un goût trop mitigé pour en faire un top selon moi.

Repost 0
17 mars 2013 7 17 /03 /mars /2013 18:38

20409737.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

Seul homme à la maison, Pete est marié depuis des années à Debbie avec qui il a eu deux filles, Charlotte et Sadie, âgées de 8 et 13 ans. Pete aura bientôt 40 ans et le bilan est rude : Unfiltered Records, la maison de disques indépendante qu’il a créée, bat de l’aile, son père Larry, qui a récemment, et artificiellement, engendré des triplés, compte éhontément sur son soutien financier pour nourrir cette nouvelle famille, et à la maison, la vie n’est pas non plus un long fleuve tranquille. Le quotidien avec Debbie et les filles est une série de conflits et de complications sans fin. Quant à Debbie, elle a ses propres difficultés professionnelles et filiales. Elle essaie opiniâtrement d’être une épouse et une mère parfaite, mais elle a un mal fou à négocier le virage de la quarantaine. Et pour couronner le tout, leur aînée est en pleine crise de puberté. Pete et Debbie ont atteint l’âge où le pardon, à eux et aux autres, et le lâcher-prise sont des conditions sine qua non pour parvenir à profiter du reste de leur vie... en évitant d’en passer par le meurtre.

BILAN: Grosse déception, j'avais hâte de voir ce "40 ans, mode d'emploi" et au final c'était vraiment pas terrible, plus proche de "Funny People" que de "En Cloque mode d'emploi" en terme de comédie et de rires, ce film est à l'image de son titre et de son réalisateur, adieu les délires potaches de l'ado attardé, bonjour la comédie "lente et intello" plus mature et beaucoup trop longue, ça manque de percussion et le montage est désastreux.

Repost 0
16 mars 2013 6 16 /03 /mars /2013 00:23

20453482.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

Lorsque Oscar Diggs, un petit magicien de cirque sans envergure à la moralité douteuse, est emporté à bord de sa montgolfière depuis le Kansas poussiéreux jusqu’à l’extravagant Pays d’Oz, il y voit la chance de sa vie. Tout semble tellement possible dans cet endroit stupéfiant composé de paysages luxuriants, de peuples étonnants et de créatures singulières ! Même la fortune et la gloire ! Celles-ci semblent d’autant plus simples à acquérir qu’il peut facilement se faire passer pour le grand magicien dont tout le monde espère la venue. Seules trois sorcières, Théodora, Evanora et Glinda semblent réellement douter de ses compétences…
Grâce à ses talents d’illusionniste, à son ingéniosité et à une touche de sorcellerie, Oscar va très vite se retrouver impliqué malgré lui dans les problèmes qu’affrontent Oz et ses habitants. Qui sait désormais si un destin hors du commun ne l’attend pas au bout de la route ?

BILAN: Un bon film grand public à l'ancienne, la cible principale c'est bien entendu les enfants mais les adultes passeront aussi un bon moment. Belle réussite.

Repost 0
12 mars 2013 2 12 /03 /mars /2013 23:30

20483713.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

Liés par le sang, Hansel et Gretel ont aujourd’hui soif de vengeance, et ils s’en donnent à cœur joie. Pourtant, sans le savoir, ils sont désormais victimes d’une menace bien plus grande que leurs ennemis : leur passé.

BILAN: Je pense que la principale qualité de ce film est qu'il ne ment pas sur la marchandise, quand vous lisez sur l'affiche "interdit aux moins de 12 ans - Sang pour sang FUN - 100% GUN - EN 3D" tout est résumé, c'est de la 3D, du sang partout et des cartons à coups de flingues, pour les amateurs du genre.

Repost 0
8 mars 2013 5 08 /03 /mars /2013 21:13

20376238.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

Tout commence à la SPA. Un jeune cocker se morfond dans sa cage. Il ne trouve pas les maîtres de ses rêves. Soudain, apparaît un petit garçon, aussi roux que lui. Qui se ressemble s'assemble : c'est le coup de foudre. Pour Boule et Bill, c'est le début d'une grande amitié. Pour les parents, c'est le début des ennuis… Et c'est parti pour une grande aventure en famille !

BILAN: La comédie enfantine traîne un peu la patte durant tout le film, par contre la critique des années 70 en ce jour de la journée de la femme n'était pas inintéressante...

Repost 0

Présentation

Recherche

Liens