Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 février 2016 6 20 /02 /février /2016 18:10
AVE CESAR

La folle journée d’Eddie Mannix va nous entraîner dans les coulisses d’un grand studio Hollywoodien. Une époque où la machine à rêves turbinait sans relâche pour régaler indifféremment ses spectateurs de péplums, de comédies musicales, d’adaptations de pièces de théâtre raffinées, de westerns ou encore de ballets nautiques en tous genres. Eddie Mannix est fixer chez Capitole, un des plus célèbres Studios de cinéma américain de l’époque. Il y est chargé de régler tous les problèmes inhérents à chacun de leurs films. Un travail qui ne connaît ni les horaires, ni la routine. En une seule journée il va devoir gérer aussi bien les susceptibilités des différentes communautés religieuses, pour pouvoir valider leur adaptation de la Bible en Technicolor, que celles du très précieux réalisateur vedette Laurence Laurentz qui n’apprécie que modérément qu’on lui ait attribué le jeune espoir du western comme tête d’affiche de son prochain drame psychologique.Il règle à la chaîne le pétrin dans lequel les artistes du studio ont l’art et la manière de se précipiter tous seuls. En plus de sortir une starlette des griffes de la police, ou de sauver la réputation et la carrière de DeeAnna Moran la reine du ballet nautique, Eddie Mannix va devoir élucider les agissements louches du virtuose de claquettes, Burt Gurney. Cerise sur le gâteau, il a maille à partir avec un obscur groupuscule d’activistes politique qui, en plein tournage de la fameuse superproduction biblique AVE CÉSAR lui réclame une rançon pour l’enlèvement de la plus grosse star du Studio, Baird Whitlok. Le tout en essayant de juguler les ardeurs journalistiques des deux jumelles et chroniqueuses ennemies, Thora et Thessaly Thacker. La journée promet d’être mouvementée.

BILAN: Un film hommage à l'âge d'or du cinéma américain dont l'intérêt principal est le casting XXL

Repost 0
19 février 2016 5 19 /02 /février /2016 22:22
LA VACHE

Fatah, petit paysan Algérien n’a d’yeux que pour sa vache Jacqueline, qu'il rêve d'emmener à Paris, au salon de l'Agriculture. Lorsqu'il reçoit la précieuse invitation devant tout son village ébahi, lui qui n’a jamais quitté sa campagne, prend le bateau direction Marseille pour traverser toute la France à pied, direction Porte de Versailles.L’occasion pour Fatah et Jacqueline d’aller de rencontres en surprises et de vivre une aventure humaine faite de grands moments d’entraide et de fous rires. Un voyage inattendu et plein de tendresse dans la France d’aujourd’hui.

BILAN: Un film sans prétention, j'ai presque envie de dire que c'est sa principale qualité, le propos est tellement simple et léger qu'il en devient sympathique, une sorte de fable pour enfant, comme une petite histoire qu'on raconte aux petits avant d'aller se coucher avec une pureté et un humour sans tâche.

Repost 0
14 février 2016 7 14 /02 /février /2016 19:02
HEIDI

Heidi, une jeune orpheline, part vivre chez son grand-père dans les montagnes des Alpes suisses. D'abord effrayée par ce vieil homme solitaire, elle apprend vite à l'aimer et découvre la beauté des alpages avec Peter, son nouvel ami. Mais la tante d'Heidi, estimant quil ne s'agit pas là d'une éducation convenable, place la fillette dans une riche famille de la ville. Heidi va-t-elle supporter cette vie, loin de la montagne et de son grand-père ?

BILAN: J'ai adoré, un hymne à la nature et à la montagne, la petite qui joue Heidi est juste adorable.

Repost 0
14 février 2016 7 14 /02 /février /2016 18:59
CHAIR DE POULE

Zach Cooper vient d’emménager dans une petite ville, et il a bien du mal à se faire à sa nouvelle vie... jusqu’à ce qu’il rencontre sa très jolie voisine, Hannah, et se fasse un nouveau pote, Champ. Zach découvre rapidement que la famille d’Hannah est spéciale : l’énigmatique père de la jeune fille n’est autre que R.L. Stine, le célébrissime auteur des bestsellers horrifiques Chair de poule. Plus bizarre encore, les monstres que l’écrivain met en scène dans ses romans existent bel et bien. Stine les garde prisonniers à l’intérieur de ses manuscrits. Mais lorsque les créatures se retrouvent libérées par erreur, Zach, Hannah, Champ et Stine sont les seuls à pouvoir sauver la ville…

BILAN: Belle réussite, ce cousin lointain de "Jumanji" est un excellent divertissement pour les petits.

Repost 0
14 février 2016 7 14 /02 /février /2016 18:55
ZOOTOPIE

Zootopia est une ville qui ne ressemble à aucune autre : seuls les animaux y habitent ! On y trouve des quartiers résidentiels élégants comme le très chic Sahara Square, et d’autres moins hospitaliers comme le glacial Tundratown. Dans cette incroyable métropole, chaque espèce animale cohabite avec les autres. Qu’on soit un immense éléphant ou une minuscule souris, tout le monde a sa place à Zootopia !Lorsque Judy Hopps fait son entrée dans la police, elle découvre qu’il est bien difficile de s’imposer chez les gros durs en uniforme, surtout quand on est une adorable lapine. Bien décidée à faire ses preuves, Judy s’attaque à une épineuse affaire, même si cela l’oblige à faire équipe avec Nick Wilde, un renard à la langue bien pendue et véritable virtuose de l’arnaque …

BILAN: Un film casse-gueule, un dessin animé sur des sujets du racisme, de la manipulation politique et des différences sociales c'était ambitieux...je dirais pas que c'est totalement réussi car les deux visions (adultes/enfants) sont vraiment éloignés mais c'est intelligent.

Repost 0
13 février 2016 6 13 /02 /février /2016 19:07
JOSEPHINE S'ARRONDIT

Depuis deux ans, Gilles (homme-parfait-non-fumeur-bon-cuisinier-qui aime-les-chats) et Joséphine (fille-attachiante-bordélique-mais-sympathique) s’aiment. Tout est parfait. Jusqu'à une nouvelle inattendue : ils seront bientôt trois. Ne pas devenir comme sa mère, garder son mec et devenir une adulte responsable, tout un tas d'épreuves que Joséphine va devoir affronter, avec Gilles... à leur manière.

BILAN: Un film médiocre bourré de clichés, mais l'ambiance sympathique et le plaisir communicatif des acteurs permet malgré tout de passer un bon moment.

Repost 0
13 février 2016 6 13 /02 /février /2016 19:03
LA TOUR 2 CONTROLE INFERNALE

Octobre 1981.Ernest Krakenkrick et Bachir Bouzouk sont deux brillants pilotes de l’armée française. Suite à une malencontreuse erreur au cours d’un test de centrifugeuse, ils perdent une partie de leur potentiel intellectuel. L’armée voulant les garder dans l’aviation, on leur trouve un poste de bagagistes à Orly Ouest. Et là ...La genèse des aventures de nos deux laveurs de carreaux de La Tour Montparnasse Infernale.

BILAN: Un foutage de gueule intégral...je sais pas si ça vient de moi ou si c'est leur humour qui a mal vieilli mais vraiment c'était le vide absolu...l'absurdité enfantine bas de gamme d'Eric et Ramzy m'a laissé totalement froid...je me suis même endormi...

Repost 0
13 février 2016 6 13 /02 /février /2016 08:25
DEADPOOL

Deadpool, est l'anti-héros le plus atypique de l'univers Marvel. A l'origine, il s'appelle Wade Wilson : un ancien militaire des Forces Spéciales devenu mercenaire. Après avoir subi une expérimentation hors norme qui va accélérer ses pouvoirs de guérison, il va devenir Deadpool. Armé de ses nouvelles capacités et d'un humour noir survolté, Deadpool va traquer l'homme qui a bien failli anéantir sa vie.

BILAN: J'ai adoré...un excellent film de super-héros à l'image du comics tout à fait respecter...encore un essai transformé pour les super-héros décalés de l'univers après l'excellent "Gardien de la Galaxie", vive les films à la bande-son vintage.

Repost 0
7 février 2016 7 07 /02 /février /2016 19:31
CHOCOLAT

Du cirque au théâtre, de l'anonymat à la gloire, l'incroyable destin du clown Chocolat, premier artiste noir de la scène française. Le duo inédit qu'il forme avec Footit, va rencontrer un immense succès populaire dans le Paris de la Belle époque avant que la célébrité, l'argent facile, le jeu et les discriminations n'usent leur amitié et la carrière de Chocolat. Le film retrace l'histoire de cet artiste hors du commun.

BILAN: Un film intéressant, j'ai apprécié de connaître l'histoire de cet artiste méconnu

Repost 0
7 février 2016 7 07 /02 /février /2016 19:29
STEVE JOBS

Dans les coulisses, quelques instants avant le lancement de trois produits emblématiques ayant ponctué la carrière de Steve Jobs, du Macintosh en 1984 à l’iMac en 1998, le film nous entraîne dans les rouages de la révolution numérique pour dresser un portrait intime de l’homme de génie qui y a tenu une place centrale.

BILAN: Très mauvais film, totalement à charge, j'ai passé la séance à m'énerver tout seul en me demandant pourquoi le réalisateur a pu accepter de faire ce film si il détestait la personne, Jobs est totalement antipathique tout du long.

Repost 0

Présentation

Recherche

Liens