Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 juin 2016 5 17 /06 /juin /2016 22:38
L'IDEAL

L'ancien concepteur-rédacteur Octave Parango de « 99 francs » s'est reconverti dans le "model scouting" à Moscou. Cet hédoniste cynique mène une vie très agréable dans les bras de jeunes mannequins russes et les jets privés de ses amis oligarques... jusqu'au jour où il est contacté par L'Idéal, la première entreprise de cosmétiques au monde, secouée par un gigantesque scandale médiatique.
Notre antihéros aura sept jours pour trouver une nouvelle égérie en sillonnant les confins de la Russie post-communiste, sous les ordres de Valentine Winfeld, une directrice visuelle sèche et autoritaire.
Entre les réunions de crise à Paris, les castings à Moscou, une élection de Miss en Sibérie, une fête chez un milliardaire poutinien et une quête des "new faces" aux quatre coins de l'ex-URSS, le fêtard paresseux et la workaholic frigide vont apprendre à se supporter et peut-être même à se sau
ver.

BILAN: J'ai passé un très bon moment, amusant, cynique, jouissif, un divertissement qui ne se prend pas trop au sérieux et dénonce les dérives de notre société capitaliste.

Repost 0
11 juin 2016 6 11 /06 /juin /2016 18:41
BIENVENUE A MARLY-GOMONT

En 1975, Seyolo Zantoko, médecin fraichement diplômé originaire de Kinshasa, saisit l’opportunité d’un poste de médecin de campagne dans un petit village français. Arrivés à Marly-Gomont, Seyolo et sa famille déchantent. Les habitants ont peur, ils n’ont jamais vu de noirs de leur vie.

BILAN: Belle réussite, à l'image du récent "Nous trois ou rien" ce film est un bel hommage aux héros du quotidien.

Repost 0
11 juin 2016 6 11 /06 /juin /2016 18:38
VICKY

A presque 30 ans, Victoire la petite dernière de la célèbre famille Bonhomme, l'éternelle enfant sage de la tribu, décide enfin de s'émanciper en découvrant l'alcool, le sexe, et... sa voix. Grâce à Banjo, un chanteur de bar et d'Elvis, elle va réussir à prendre son envol en chantant l'amour avec pudeur et le sexe sans tabou, et entraîne sa mère avec elle au grand dam de son père et de son frère.

BILAN: Un non-film, certes la petite Bedos est attachante mais à part se regarder le nombril le film n'avance jamais.

Repost 0
5 juin 2016 7 05 /06 /juin /2016 16:43
ELLE

Michèle fait partie de ces femmes que rien ne semble atteindre. À la tête d'une grande entreprise de jeux vidéo, elle gère ses affaires comme sa vie sentimentale : d'une main de fer. Sa vie bascule lorsqu’elle est agressée chez elle par un mystérieux inconnu. Inébranlable, Michèle se met à le traquer en retour. Un jeu étrange s'installe alors entre eux. Un jeu qui, à tout instant, peut dégénérer.

BILAN: Un film malsain, le thème est assez étrange, je déteste le jeu d'Isabelle Huppert qui se "regarde jouer la comédie" et le tout est simplement glauque sans relief.

Repost 0
5 juin 2016 7 05 /06 /juin /2016 16:40
ALICE DE L'AUTRE CÔTE DU MIROIR

Les nouvelles aventures d'Alice et du Chapelier Fou. Alice replonge au pays des merveilles pour aider ses amis à combattre le Maître du Temps.

BILAN: C'est toujours pas mon style de film, mais je l'ai trouvé plus digeste que le premier durant lequel je m'étais endormi et dont j'avais peu apprécié le côté "guerre".

Repost 0
5 juin 2016 7 05 /06 /juin /2016 16:37
THE DOOR

Une famille américaine mène une paisible existence en Inde jusqu'à ce qu'un accident tragique prenne la vie de leur jeune fils. La mère, inconsolable, apprend qu'un rituel antique peut lui permettre de lui faire un dernier adieu. Elle voyage alors jusqu'à un ancien temple, où se trouve une porte qui sépare le monde des vivants et celui des morts. Mais quand elle désobéit à l'avertissement sacré de ne jamais ouvrir cette porte, elle bouleverse alors l'équilibre entre les deux mondes.

BILAN: Un film d'horreur classique sur le thème de la perte d'un enfant, l'originalité est surtout dans la localisation de l'action en Inde, ce qui apporte un petit côté mystique/locale au film pas désagréable.

Repost 0
5 juin 2016 7 05 /06 /juin /2016 16:35
ILS SONT PARTOUT

Yvan se sent persécuté par un antisémitisme grandissant et il a l’habitude de s’entendre dire qu’il exagère, qu’il est paranoïaque. Lors de séances chez son psy, Yvan parle donc de ce qui le concerne : son identité, être français et juif aujourd’hui. Mais ces rendez-vous sont aussi et surtout une sorte de fil rouge reliant entre elles plusieurs histoires courtes qui tentent de démonter, sur le mode tragi-comique, les clichés antisémites les plus tenaces

BILAN: Un film de mauvais goût, sous couvert de dénoncer les clichés racistes, on se prend une vague de mauvaises ondes et un humour très médiocre. Pour ma part c'est plus contre-productif qu'autre chose.

Repost 0
4 juin 2016 6 04 /06 /juin /2016 00:00
RETOUR CHEZ MA MERE

Aimeriez-vous retourner vivre chez vos parents ? À 40 ans, Stéphanie est contrainte de retourner vivre chez sa mère. Elle est accueillie les bras ouverts : à elle les joies de l'appartement surchauffé, de Francis Cabrel en boucle, des parties de Scrabble endiablées et des précieux conseils maternels sur la façon de se tenir à table et de mener sa vie… Chacune va devoir faire preuve d’une infinie patience pour supporter cette nouvelle vie à deux. Et lorsque le reste de la fratrie débarque pour un dîner, règlements de compte et secrets de famille vont se déchaîner de la façon la plus jubilatoire. Mais il est des explosions salutaires. Bienvenue dans un univers à haut risque : la famille !

BILAN: Le thème et la dynamique du film sont quasi-inexistant, mais c'est tellement bien écrit au niveau des dialogues que malgré ses manques le film reste sympathique.

Repost 0
29 mai 2016 7 29 /05 /mai /2016 18:07
JOYEUSE FETE DES MERES

En couple ou séparées, amoureuses, courageuses, maladroites, touchantes…
À l’approche du jour de la Fête des Mères, découvrez les destins croisés de plusieurs filles, femmes, mères (et pères !) de famille.
Un jour où vous apprendrez que tout peut change
r.

BILAN: Rien à signaler, le film "chorale" classique à l'américaine, après le jour de l'an, la St Valentin, Noël, c'est le tour des mamans.

Repost 0
27 mai 2016 5 27 /05 /mai /2016 22:28
WARCRAFT: LE COMMENCEMENT

Le pacifique royaume d'Azeroth est au bord de la guerre alors que sa civilisation doit faire face à une redoutable race d’envahisseurs: des guerriers Orcs fuyant leur monde moribond pour en coloniser un autre. Alors qu’un portail s’ouvre pour connecter les deux mondes, une armée fait face à la destruction et l'autre à l'extinction. De côtés opposés, deux héros vont s’affronter et décider du sort de leur famille, de leur peuple et de leur patrie.

BILAN: Excellente surprise, j'y suis allé sans conviction et je suis reparti ravi, une adaptation de jeu vidéo c'est toujours casse-gueule mais là ce film d'Heroïc-Fantasy tape dans le mille avec des effets spéciaux simples mais efficaces avec notamment des orques aux traits très humains ce qui les rends attachants.

Repost 0

Présentation

Recherche

Liens