Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
7 octobre 2010 4 07 /10 /octobre /2010 00:53

19494202.jpg-r_760_x-f_jpg-q_x-20100816_042134.jpg

Dans un charmant quartier résidentiel délimité par des clôtures de bois blanc et orné de rosiers fleurissants se dresse une bâtisse noire entourée d’une pelouse en friche. Cette façade sinistre cache un secret : Gru, un méchant vilain, entouré d’une myriade de sous-fifres et armé jusqu’aux dents, qui, à l’insu du voisinage, complote le plus gros casse de tous les temps : voler la lune (Oui, la lune !)...
Gru affectionne toutes sortes de sales joujoux. Il possède une multitude de véhicules de combat aérien et terrestre et un arsenal de rayons immobilisants et rétrécissants avec lesquels il anéantit tous ceux qui osent lui barrer la route... jusqu’au jour où il tombe nez à nez avec trois petites orphelines qui voient en lui quelqu’un de tout à fait différent : un papa.
Le plus grand vilain de tous les temps se retrouve confronté à sa plus dure épreuve : trois fillettes prénommées Margo, Edith et Agnes.

BILAN: Un bon divertissement mêlant l'humoir noir et méchant (pour les parents) et les gags faciles associés à une histoire très mignonne (pour les petits)   

Repost 0
6 octobre 2010 3 06 /10 /octobre /2010 00:42

19509672.jpg-r_760_x-f_jpg-q_x-20100914_122354-copie-1.jpg

Dans un monde ravagé par un virus, transformant ses victimes en morts-vivants, Alice continue sa lutte à mort avec Umbrella Corporation. Elle poursuit son voyage à la recherche de survivants et d'un lieu sûr où les mener. 
Cette quête les mènent à Los Angeles mais ils constatent très vite que la ville est infestée par des milliers de morts-vivants. Alice et ses compagnons (dont un vieil ami inattendu) sont sur le point de tomber dans un piège d'Umbrella.

BILAN: Une sombre bouse comme prévu, 99% du film est pathétique, les acteurs sont mauvais, les effets spéciaux sont loupés, une vraie purge globalement, le seul point positif est la pluie en 3D, c'est vraiment agréable avec les lunettes.

Repost 0
6 octobre 2010 3 06 /10 /octobre /2010 00:36

19509672.jpg-r_760_x-f_jpg-q_x-20100914_122354.jpg

Condamné pour un crime qui n'était, selon lui, qu'un accident, Constant réussit à s'évader de la prison où il purge sa peine...
Après une fuite aveugle, livré à tous les hasards, Constant finit par échouer dans un coin perdu, près des berges désertes d'un canal....
Se cachant sur une péniche à l'abandon, Constant tente de reprendre son souffle, accalmie de courte durée...
Dès l'aube, Sylvia une pétillante jeune femme qui a reconnu l'homme traqué, lui propose un implacable marché : assassiner (puisqu'elle le pense être un tueur professionnel) Jeanne, sa mère adoptive sinon elle le dénonce à la police ! Piégé, Constant ne peut qu'accepter cette périlleuse " mission ". Mais bien loin de tuer Jeanne, Constant la sauve d'un suicide annoncé.
Dès lors un piège plus redoutable encore que celui de la prison se referme sur Constant : celui des sentiments, celui des passions trop longtemps assoupies...Comment Constant va t'il pouvoir se défaire d'une Jeanne tombée folle amoureuse de lui alors qu'il est sous le charme de celle qui le menace ?

BILAN: Pas du tout le genre de film que j'apprécie, une comédie improbable et burlesque à la limite du beauf, mais bon chacun ses goûts, beaucoup de rires dans la salle donc il y aura un public pour ce film.

Repost 0
5 octobre 2010 2 05 /10 /octobre /2010 19:11

19452007.jpg-r_760_x-f_jpg-q_x-20100520_114654.jpg

Chassés de leur terre algérienne, trois frères et leur mère sont séparés. Messaoud s’engage en Indochine. A Paris, Abdelkader prend la tête du mouvement pour l’Indépendance de l’Algérie et Saïd fait fortune dans les bouges et les clubs de boxe de Pigalle. Leur destin, scellé autour de l’amour d’une mère, se mêlera inexorablement à celui d’une nation en lutte pour sa liberté...

BILAN: Du sous cinéma des années 70, "Indigènes" était beaucoup plus puissant et simple...

Repost 0
4 octobre 2010 1 04 /10 /octobre /2010 23:08

19445640.jpg-r_760_x-f_jpg-q_x-20100510_012753.jpg

Pendant plus de 300 000 ans, l'homme de Néandertal règne sur la planète.
Il y a moins de 30 000 ans, il disparaît à tout jamais...
Son sang coule-t-il encore dans nos veines ? Nul ne le sait, sauf AO... le dernier des Néandertaliens !

BILAN: Une jolie fresque pleine de bons sentiments, une sorte de "Disney" incarné par des acteurs, un croisement de "Frère des Ours" dans l'ambiance et les thèmes de l'amour fraternel et la tolérance croisé avec les paysages de "L'Âge de Glace"

Repost 0
4 octobre 2010 1 04 /10 /octobre /2010 22:49

19484488.jpg-r_760_x-f_jpg-q_x-20100728_031415.jpg

Mars 1992 dans une petite ville de la région parisienne.
Lors d’une soirée bien arrosée, des adolescents découvrent dans la forêt un corps apparemment sans vie, enfoui dans les broussailles.
Quinze jours plus tôt.
Au lycée Léon Blum, un élève de Terminale C, Simon Werner manque à l’appel. Des traces de son sang sont retrouvées dans une salle de classe. Fugue, enlèvement, suicide, meurtre ? Toutes les hypothèses sont envisagées par ses camarades.
Quelques jours plus tard, une élève de la même classe est notée absente sans que ses parents sachent où elle est. Une jeune fille apparemment sans histoire et sans lien direct avec Simon.
Le lendemain, un troisième élève, toujours de la même classe, disparaît à son tour…

BILAN: Un très bon premier film, je serais curieux de connaître l'âge du réalisateur-scénariste du film, Fabrice Gobert, si il est jeune, je dirais qu'il est très prometteur, si il est plus vieux, je pense que c'est un génie d'avoir su donner au film ce côté "devoir de fin d'année de classe de cinéma audio-visuel", un thriller lycéen façon "Blair-Witch" ou "The Faculty" sans le surnaturel mais avec la maitrise du cinéma à la française, c'est à dire l'arrogance du film d'auteur et le soucis de qualité par rapport à un "teen movie" américain.

Repost 0
2 octobre 2010 6 02 /10 /octobre /2010 19:16

19476857.jpg-r_760_x-f_jpg-q_x-20100713_063853-copie-1.jpg

Wall Street, New York : en plein krach boursier de 2008, un jeune trader, Jacob Moore, est prêt à tout pour venger son mentor, que d'obscures tractations financières ont poussé au suicide. Il demande de l'aide à Gordon Gekko, le meilleur - et le pire - des gourous de la finance, qui vient de sortir de 20 ans de prison pour délit d'initié. Jacob va apprendre à ses dépens que Gekko reste un maître de la manipulation, et que l'argent ne dort jamais.

BILAN: Un film-testament, Michael Douglas est "née" avec le premier Wall Street et ce second volet sonne comme un adieu sur grand écran que nous offre cet immense acteur vu les soucis de santé  qui l'affecte en ce moment, le film surfe sur l'actualité des finances mondiales catastrophiques

Repost 0
2 octobre 2010 6 02 /10 /octobre /2010 19:11

19476857.jpg-r_760_x-f_jpg-q_x-20100713_063853.jpg

Un monastère perché dans les montagnes du Maghreb, dans les années 1990. Huit moines chrétiens français vivent en harmonie avec leurs frères musulmans. Quand une équipe de travailleurs étrangers est massacrée par un groupe islamiste, la terreur s’installe dans la région. L'armée propose une protection aux moines, mais ceux-ci refusent. Doivent-ils partir ? Malgré les menaces grandissantes qui les entourent, la décision des moines de rester coûte que coûte, se concrétise jour après jour…

Ce film s’inspire librement de la vie des Moines Cisterciens de Tibhirine en Algérie de 1993 jusqu’à leur enlèvement en 1996.

BILAN: Une histoire tragique et spirituelle, le film est un peu long et monocorde mais sert un fond admirable

Repost 0
1 octobre 2010 5 01 /10 /octobre /2010 22:28

19488091.jpg-r_760_x-f_jpg-q_x-20100803_055432.jpg

Erin et Garrett sont très bien ensemble, même quand ils ne le sont pas. Lorsqu’Erin, jeune étudiante en journalisme, part pour San Francisco terminer ses études ; son petit ami Garrett, jeune découvreur de talents musicaux, reste à Manhattan poursuivre ses ambitions dans l’attente d’une promotion qui lui a été promise. Grâce à la connexion d’une webcam et le programme miles "grand voyageur", ils avancent tous deux leurs pions naviguant au travers des pièges et problèmes de communication de leur amour Est-Ouest, évitant les mauvais conseils d’amis et de certains prédateurs célibataires pour qui "je suis pris" n’est pas un obstacle. Mais, lorsque leur attente semble tirer à sa fin, Erin décroche le job de ses rêves en Californie, tandis que la carrière de Garrett s’emballe à New York. Les grandes retrouvailles tant attendues pourraient les séparer pour de bon…à moins que leur amour ne tienne bon.

BILAN: Un film foireux comme une relation à distance, ça tombe bien, l'histoire d'amour et la drôlerie de cette comédie est gâchée par le thème de la distance et l'arrière goût mélancolique du film sachant que le couple Drew Barrymore - Justin Long était réelle à la ville comme à l'écran et qu'ils se sont séparés après ce film.

Repost 0
1 octobre 2010 5 01 /10 /octobre /2010 01:04

19489279.jpg-r_760_x-f_jpg-q_x-20100805_041734.jpg

Doug MacRay est un criminel impénitent, le leader de facto d’une impitoyable bande de braqueurs de banque qui s’ennorgueillit de voler à leur gré sans se faire prendre. Sans attaches particulières, Doug ne craint jamais la perte d’un être cher. Mais tout va changer le jour où, lors du dernier casse de la bande, ils prennent en otage la directrice de la banque, Claire Keesey. 
Bien qu’ils l’aient relâchée indemne, Claire est nerveuse car elle sait que les voleurs connaissent son nom… et savent où elle habite. Mais elle baisse la garde le jour où elle rencontre un homme discret et plutôt charmant du nom de Doug….ne réalisant pas qu’il est celui qui, quelques jours plus tôt, l’avait terrorisée. L’attraction instantanée entre eux va se transformer graduellement en une romance passionnée qui menac
era de les entraîner tous deux sur un chemin dangereux et potentiellement mortel.

BILAN: EXCELLENT, un film vraiment très efficace, Boston est une ville parfaite pour le cinéma, l'ambiance est proche de Will Hunting sans Matt Damon incarnant l'espoir, le casting est excellent, le meilleur thriller de l'année, c'est musclé, sombre, réaliste, drôle et proche des gens.

Repost 0

Présentation

Recherche

Liens